Zoom sur le Peer-to-peer learning : l’apprentissage par les pairs

La formation est incontournable pour une entreprise qui souhaite entretenir ses talents et mettre à jour les compétences de ses équipes. Mais comment faire pour motiver ses employés à se former? Comment s’assurer que la formation soit efficace et bien assimilée? Le peer-to-peer learning se présente comme une solution agile pour faciliter l’apprentissage.

Le peer-to-peer learning, c’est quoi?

L’apprentissage entre les pairs ou peer-to-peer learning est une méthode pédagogique qui sollicite le travail collaboratif pour acquérir de nouvelles compétences. L’idée est de créer une intelligence collective. Le principe est simple: l’apprenant acquière des connaissances, non pas par l’intervention d’un formateur qui lui partage tout son savoir, mais par ses pairs. Chaque apprenant est donc à la fois donneur de savoir et receveur. Il travaille avec ses collègues pour résoudre un problème en se basant sur différentes informations.

Le peer-to-peer learning est un concept qui vient de l’Université d’Harvard. Il a été élaboré par le professeur Éric Mazur après avoir constaté que ses étudiants sont capables de résoudre un problème mais éprouvent de la difficulté dans la compréhension d’un concept. Au début, le peer-to-peer learning servait à enseigner des concepts courts et faciles, mais au fil du temps, il est adopté dans des enseignements plus complexes.

Les avantages du peer-to-peer learning

L’avantage de l’apprentissage par les pairs, c’est qu’il incite les apprenants à se concentrer sur la compréhension du problématique plutôt que sa résolution.

En outre, le peer-to-peer learning favorise l’esprit de collaboration chez les apprenants. Dans le cadre d’un apprentissage traditionnel avec un professeur, l’étudiant est un simple spectateur qui attend juste qu’on lui apporte un savoir sur un plateau. Cette méthode traditionnelle manque d’interactivité, rendant la formation peu intéressante pour l’apprenant. De plus, le contenu enseigné est peu modulable et manque de créativité. On ne partage qu’un seul point de vue sur la résolution du problème: celui du formateur.

À contrario, l’apprentissage par les pairs est plus dynamique. L’apprenant est un acteur dans la démarche d’apprentissage en ne se contentant pas uniquement de recevoir des connaissances, mais aussi en les partageant avec ses semblables.

Puisqu’il est censé transmettre ses acquis, il va se concentrer encore plus sur les informations et s’adonne à une réflexion plus profonde pour proposer une solution plus élaborée. D’ailleurs, les réponses pour résoudre un problème sont nombreuses et diversifiées puisque chaque apprenant y apporte sa contribution. Ainsi, il saura comment se comporter s’il devait un jour faire face au problème.

Le feedback des coéquipiers est d’ailleurs vivement sollicité pour aboutir à une solution personnalisée et adaptée à l’environnement de travail.

Enfin, le peer-learning rend l’erreur bénéfique. Dans ce mode d’apprentissage, il est permis de faire un erreur puisque c’est un moyen d’apprendre. L’apprentissage est donc moins stricte et moins stressant.

Pourquoi appliquer le peer-learning en entreprise?

En entreprise, le peer-learning n’a rien de nouveau. On apprend des collègues en discutant avec eux pendant les heures de pause, en posant des questions, en les observant et en les imitant. Le social learning appliqué en entreprise ne fait que formaliser cette démarche d’apprentissage informelle en permettant à tout le monde d’apprendre des autres via l’utilisation de la technologie. En effet, les outils numériques facilitent le partage des connaissances et l’interaction entre les apprenants. Réseaux sociaux d’entreprise, forums, classe virtuelle, tutoriels en ligne et autres, voilà autant de plateformes pour apprendre depuis n’importe où et n’importe quand. La formation devient plus flexible puisqu’elle n’exige plus la présence physique de l’apprenant. De plus, elle est adaptable au rythme d’apprentissage de chacun.

Enfin l’apprentissage entre pairs permet de motiver les collaborateurs. La formation devient un moment convivial à partager entre collègues et favorise la cohésion de l’équipe. Les employés se sentent pleinement impliqués tant dans la vie de l’entreprise que dans leur apprentissage.

Comment organiser l’apprentissage par les pairs?

L’apprentissage du pair à pair ne s’improvise pas. Pour le mettre en œuvre, il faut avant tout regrouper les personnes qui désirent apprendre et partager leurs savoirs en fonction d’un thématique commun. Chaque participant est libre de choisir avec qui il veut apprendre. Par contre, chaque groupe est limité à un petit effectif de 6 à 10 personnes pour faciliter l’organisation des échanges.

Ensuite, il faut trouver des occasions pour proposer des séances de partage de connaissance. Les échanges peuvent se faire pendant des réunions, des séminaires ou des conférences. À défaut, n’hésitez pas à organiser une séance mensuelle ou hebdomadaire.

Puis, assurez-vous que les échanges soient interactives. Pour cela, pensez à bien cadrer les contributions en proposant des règles de prise de parole. Accordez à chaque membre un temps de 5 à 10 minutes pour s’exprimer. De cette manière, chaque participant contribue de manière également aux échanges. Pour que chacun puisse se sentir à l’aise et discuter face à face, pensez à disposer les chaises en cercle.

Une fois la séance terminée, les pairs peuvent rejoindre d’autres groupes pour s’ouvrir à d’autres thématiques.

Pourquoi le coaching en entreprise a-t-il autant de succès en France ?
En quoi consiste la pédagogie inversée ou « flipped classroom »?