Qu’est-ce que le Cone Beam ?

Cone Beam

Publié le : 29 mai 20236 mins de lecture

La technologie intègre pratiquement tous les secteurs. Le système médical en général, et celui de la dentisterie en particulier ne fait pas exception à la règle. En témoigne le cône Beam, le concept qui associe de près la radiologie et la technologie numérique, offrant des perspectives d’exploration approfondies pour un résultat numérisé. A travers cet article, découvrez les essentiels à connaître sur ce que le Cone Beam représente vraiment dans le monde médical.

Définition du Cone Beam

Le Cone Beam est désigné par l’acronyme CBCT (Cone Beam Computed Tomography), et peut être traduit par imagerie volumétrique par faisceau conique. En tant que technique de tomodensitométrie, il permet la production de radiographie numérisée à travers un faisceau conique de rayons X, situé entre scanner et panoramique dentaire.

Pour pouvoir pratiquer le Cone Beam, il faut accéder à la formation dédiée aux chirurgiens-dentistes.

Apparaissant dans le monde médical dans les années 90, le Cone Beam intègre les outils de diagnostic modernes. Ce concept digital permet de mieux explorer le domaine de la dentisterie en particulier, dans la mesure où le secteur de la radiographie et la technologie numérique sont combinées pour en faire un outil très performant.

Les secteurs d’application du Cone Beam

Technique d’imagerie radiographique utilisée dans différentes branches médicales, le Cone Beam consiste principalement à un examen de la dentition, sinus et ossature maxillo-faciale. Il peut aussi être adopté pour examiner certaines articulations, pour ne citer que les poignets et les chevilles, tout comme il peut être appliqué dans d’autres disciplines médicales. Effectivement, la médecine dentaire, la chirurgie buccale, l’orthodontie, l’ORL, la chirurgie maxillo-faciale ou encore l’implantologie peuvent s’en servir.

Cette technique sert aussi à réaliser différents examens permettant d’identifier infections, fractures, kystes, lésions osseuses, fêlures de la racines des dents ou existence des corps étrangers. Outre cela, il est aussi possible d’évaluer le volume osseux et la position des nerfs en vue de la pose d’implants grâce à ce procédé de modélisation 3D. Cela résulte du fait que la radiologie numérique permet de mieux définir la taille et forme des implants adaptées à la morphologie du client.

La formation à la méthode spécifique du Cone Beam est accessible via la plateforme https://walter-learning.com/ pour les chirurgiens-dentistes et autres spécialistes qui souhaitent monter en compétences.

Fonctionnement du Cone Beam

La méthode du Cone Beam consiste au recueil de plan de données via un récepteur. Ce plan de données est présenté sous forme de volume cylindrique qu’un faisceau de rayons conique projette en une seule rotation. Cette technique se démarque par son unité isométrique offrant une image identique dans tous les plans de l’espace, ainsi qu’une résolution supérieure, notamment au niveau des structures osseuses.

Produisant une faible résolution en contraste, ce procédé sera moins efficace pour évaluer la densité sur les tissus mous étant donné sa dosimétrie plus faible. Son principal avantage réside dans son acquisition flexible et peu irradiante, de 2 à 4 fois moins que celle du scanner. Cela résulte du fait que le générateur utilisé pour cette technique est moins puissant, tout en offrant la possibilité de réaliser un examen dans un champ limité (mâchoire, arcade ou autre partie définie du complexe crâno facial) de forme conique.

La mise en œuvre du Cone Beam est plus pratique et facile, mais mieux encore, permet d’analyser les tissus minéralisés en coupes fines avec une grande précision. Aussi, la technique fait figure de pionnière au niveau de l’examen dentaire en général, et de l’implantologie en particulier.

À l’utilisation, le Cone Beam, avec son faisceau d’irradiation radio conique, opte pour un déplacement angulaire de manière à obtenir une image 2D du volume traversé sur le capteur plan. Ce volume résulte de la reconstruction de 250 à 360 acquisitions numériques, avec unité isométrique offrant une résolution spatiale optimale.

Utilisation du Cone Beam

Le Cone Beam est une technique recommandée en odonto-stomatologie, sous réserve que les informations obtenues soient peu contributives au diagnostic et à la thérapeutique. En l’occurrence, une image 3D devient indispensable pour la suite des soins incluant entre autres :

– Le bilan péri-apical pré-chirurgical de la région maxillaire postérieure ou celle du foramen mentonnier

– La recherche et localisation du canal radiculaire ou de la dévitalisation

– Le bilan de pathologie radiculaire (fracture, résorption interne et externe, péri-apicale ou latéro-radiculaire)

– Le bilan pré-implantaire, et l’estimation du volume osseux du site implantaire

– L’évaluation de l’extension et les rapports des lésions tumorales des maxillaires

– L’exploration des articulations temporo-mandibulaires

– L’exploration des petites articulations, tel que le coude, poignet, mains, cheville.

Dans tous les cas, il est à rappeler que cette formation est accessible en ligne. Un des avantages du e-learning ? Apprendre à son propre rythme chaque module.


Comment évaluer la santé financière d’une entreprise ?
Des chaussures de sécurité solides, qui durent longtemps.

Plan du site