Pourquoi recruter et former un apprenti ?

Si vous recherchez une solution qui s’inscrit sur le court et long terme, alors optez pour un contrat d’apprentissage. Ce contrat de travail entre un apprenti et un employeur permet aux entreprises de créer un ensemble de personnes disposant de compétences nécessaires et former des jeunes motivés à la culture d’entreprise. Cette solution est idéale pour les jeunes qui souhaitent s’intégrer plus facilement dans le monde du travail. Pourquoi recruter et former un apprenti ? Vous allez découvrir les réponses et d’autres informations utiles dans cet article.

Pourquoi recruter un apprenti ?

Si vous hésitez encore à prendre un apprenti au sein de votre entreprise, voici les bonnes raisons de l’embaucher sous contrat d’apprentissage.

Un large choix de formations qui aboutit à l’octroi de nombreux diplômes (CAP, des diplômes d’universités, de grandes écoles d’ingénieurs, d’IUT…) est accessible par apprentissage. Les apprentis peuvent même accéder dans les formations spécialisées sur les activités les plus pointues. L’apprentissage s’adapte à vos besoins et vos métiers, quel que soit le domaine ou le secteur d’activités.  

Les plannings de formation tiennent compte des périodes d’activité de l’entreprise. Vous bénéficierez du soutien pédagogique du CFA qui dispense à l’apprenti une formation générale accompagnée d’une formation technologique et pratique. Dans ce sens, un lien étroit s’est établi entre la formation théorique du CFA (Centre de formation des apprentis) et la formation pratique de votre entreprise pour répondre à vos besoins professionnels. Tout cela permet à l’apprenti d’apporter les compétences actualisées qui sont mieux adaptées aux activités professionnelles de l’entreprise concernée. Pendant l’apprentissage, l’apprenti aura également l’occasion de connaître le marché de l’entreprise et ses contraintes.

Chaque apprenti est un futur employé potentiel qui peut travailler immédiatement que l’entreprise peut recruter à la fin de l’apprentissage. Le contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée indéterminée. Dès le début, il représente un excellent moyen d’attirer et de retenir un futur employé qualifié.

Les personnes embauchées sous contrat d’apprentissage ont non seulement droit à des aides diverses, mais également à des allègements administratifs et financiers. Les charges salariales se calculent en pourcentage du salaire minimum ou du salaire minimum en fonction du diplôme préparé, de la durée du contrat et de l’âge de l’apprenti. L’entreprise est également exonérée de charges sociales et de cotisations.

L’embauche d’un apprenti n’affectera pas le calcul des seuils d’effectifs de l’entreprise sauf pour les risques de maladies professionnelles ou d’accidents du travail.

Les formalités et la formation ne sont pas payantes. C’est-à-dire, l’entreprise ne prend en charge ni les frais de formation ni le coût lié à l’enregistrement du contrat d’apprentissage.

Si les entreprises de 250 salariés ou plus emploient au moins 5 % d’apprentis, elles peuvent bénéficier d’une exonération sur le coût supplémentaire à l’apprentissage.

Pourquoi former des apprentis ?

S’il manque de personnel compétent, alors pourquoi ne pas former des jeunes ? Pour chaque entreprise, la compétence des collaborateurs est le facteur décisif de réussite. De ce point de vue, la formation d’une relève professionnelle qualifiée peut assurer la compétitivité et le développement futur des entreprises. Déjà, les apprentis ont accompli des activités productives au cours de leur apprentissage. Par leur spontanéité et leur enthousiasme, les jeunes valorisent les entreprises et leur offrent une structure d’âge équilibrée.

L’apprentissage au sein de l’entreprise peut être adapté rapidement et de manière flexible en fonction des différents besoins de l’entreprise. Au cours de ce processus qui mène vers l’acquisition du savoir-faire, l’apprenti apprend et développe les compétences qui sont bénéfiques pour l’entreprise.

Recruter un apprenti : un outil de gestion des emplois et des compétences

Recruter un apprenti permet de former un jeune selon vos méthodes de travail. Cette approche nécessite un certain investissement, mais elle s’avère être un véritable outil de gestion des compétences et des emplois. Par conséquent, il est nécessaire d’accorder une attention particulière, à la fois à la conclusion du contrat, lors de la sélection des parties prenantes et de l’achèvement des formalités.

Le choix du maître d’apprentissage

Avant de commencer à recruter un apprenti, d’abord, l’entreprise doit choisir un maître d’apprentissage, qui formera et guidera l’apprenti. Il contribue à l’acquisition par l’apprenti des compétences nécessaires. Il peut être un salarié ou le chef de l’entreprise. Il doit avoir au moins le titre ou le diplôme identique à celui qui est visé par l’apprenti. De plus, il doit justifier au minimum de 3 ans d’expérience professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti. 

En l’absence de diplôme ou de titre équivalents, d’une part, le maître d’apprentissage doit avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle. Et d’autre part, il doit justifier d’un niveau minimal de qualification défini par le comité départemental de l’emploi.

Bien sûr, ces critères ne suffisent pas, vous ne devez pas proposer à l’un de vos employés d’être maître d’apprentissage s’il n’est pas pédagogue ou s’il n’a pas la motivation requise pour ce poste. Comme remarque, le maître d’apprentissage ne peut pas encadrer plus de deux apprentis. Le recrutement est une phase décisive, qu’il ne faut pas prendre à la légère. Sur ce point, le CFA peut être un partenaire privilégié.

Comment se déroule le passage du CACES ?
Comment se reconvertir dans la vente ?