Qu’est-ce que le contrat d’apprentissage ?

Avant d’être recruté en tant que salarié à temps plein et à durée indéterminée que sein d’une entreprise, vous devez généralement passer par un contrat d’apprentissage. Le principe est de vous former à un métier particulier afin de renforcer votre capacité. En général, la durée de la formation est de 2 à 3 ans.

Contrat d’alternance : de quoi s’agit-il au juste ?

Le contrat d’apprentissage est une forme de contrat de travail passé entre un apprenti et un employeur. Il peut être à durée limitée ou Contrat à Durée Déterminée (CDD). Cependant, les entreprises qui sont moins exigeantes peuvent proposer des Contrats à Durée Indéterminée (CDI). Cela dit, si vous parvenez à maîtriser rapidement le métier, vous devenez dans une courte durée un salarié fixe au sein de la société. Pour information, pendant la période d’apprentissage, vous êtes déjà considéré comme un salarié qui bénéficie des mêmes droits que tous les autres employés. Vous êtes ainsi soumis aux mêmes réglementations. Le contrat d’alternance offre une formation spécialisée dans une entreprise. En général, elle est dirigée par le maître d’apprentissage. Il peut s’étendre entre 1 à 3 ans en fonction des accords que vous avez signés avec l’employeur. La durée d’un tel contrat dépend également de votre évolution dans le métier. Quoi qu’il en soit, la formation d’apprentissage propose des connaissances aussi bien pratiques que théoriques par le biais d’un enseignement général, technologique et professionnel. Le reste du temps, vous travaillez au sein d’une société dans laquelle vous appliquez directement ce que vous avez appris durant la formation. Certes, l’objectif principal est d’obtenir un titre professionnel ou encore un diplôme qui vous donne la possibilité d’avoir une évolution ou une promotion dans votre carrière professionnelle.

Qui peut postuler au statut d’apprenti dans une entreprise ?

D’une manière générale, le contrat d’apprentissage dans une entreprise est ouvert aux postulants âgés de 16 à 29 ans. Dans certaines régions, les responsables de la formation acceptent d’accueillir les personnes âgées de 30 ans et plus pour des raisons de productivité et de conviction. Cependant, il existe des exceptions pour les candidats préparant un diplôme plus élevé que le niveau exigé. Il en est de même pour les personnes à mobilité réduite ou les postulants disposant d’un projet convaincant pour l’entreprise. Les firmes qui peuvent vous proposer un contrat d’alternance sont présentes dans de nombreux secteurs industriels. Vous pouvez par exemple vous postuler dans une entreprise artisanale, commerciale ou agricole. Aussi, il est possible de déposer votre dossier dans le secteur public, auprès des associations ou encore chez des spécialistes en libéral. Pour augmenter la chance d’être accepté comme apprenant en phase de formation spécialisée, il vous est conseillé de postuler auprès de nombreuses boîtes. Afin d’y parvenir, vous pouvez par exemple vous déplacer auprès de leurs sièges sociaux pour déposer votre dossier. Il vous est aussi possible de consulter directement leur site web officiel.

La durée et les obligations de la formation en contrat d’alternance

La formation pratique en alternance dure 3 ans au maximum ans. Cela dépend en général de votre contrat. Ensuite, le nombre d’heures que vous passez au centre de formation spécialisé dépend du diplôme que vous souhaitez obtenir. À ce propos, un contrat d’apprentissage qui dure 2 ans comporte en moyenne 800 h de formation théorique et pratique. Pour la préparation d’un bac pro, vous devez suivre une formation en alternance de 1850 h, soit une durée de 3 ans. Si vous échouez à l’examen, il vous est possible de demander un prolongement de votre contrat pendant une année. Pour information, vous pouvez suivre la formation par le biais d’un enseignement à distance proposé par des organismes spécialisés.

La rémunération et les conditions de travail lors du contrat d’alternance

En tant qu’apprenti ou stagiaire dans une entreprise, vous percevez un salaire dont la somme dépend notamment de votre année de formation et de votre âge. Ainsi, vous pouvez obtenir un salaire de 25 à 78 % du SMIC au minimum pour un contrat conclu jusqu’au 31 décembre 2018. Pour un contrat conclu à partir du 1er janvier 2019, il est possible d’encaisser un salaire net de 27 à 78 % du SMIC. En outre, le maître d’apprentissage qui vous encadre durant la formation doit être qualifié. Il doit en même temps démontrer une expérience professionnelle appropriée. Par ailleurs, les dirigeants d’entreprises peuvent bénéficier d’une exonération partielle ou totale d’un crédit d’impôt et des cotisations sociales s’élevant à 1 600 euros par stagiaire. Le gouvernement peut également proposer des aides financières par l’intermédiaire d’une indemnité de compensation qui s’élève à 1000 euros par an au minimum. La durée de travail dans le contrat d’alternance est fixée à 35 heures par semaine, soit environ 7 heures par jour. Cependant, si vous êtes encore mineur, vous bénéficiez de certaines conditions spéciales. Par exemple, vous avez le droit de ne pas travailler la nuit et les jours fériés. De plus, vos heures de travail ne doivent pas dépasser 8 heures par jour. Par contre, tous les apprentis n’ont pas le droit de travailler à temps partiel. Le contrat d’apprentissage vous permet ainsi d’obtenir un diplôme tout en étant un travailleur rémunéré.

Quels sont les métiers qui recrutent le plus pour l’apprentissage ?
Comment obtenir un titre de maître artisan ?