Le blended learning a le vent en poupe en entreprise : de quoi parle-t-on ?

Les nouvelles avancées technologiques ont largement influencé les modes d’organisation dans le monde du travail. Ainsi, c’est dans le secteur de la formation que ces changements ont été les plus ressentis. Les branches ressources humaines décident alors d’innover leur métrologie d’approche. Le concept de Blended Learning est alors né de cette impulsion. Les grands dirigeants sont séduits par cette technique de formation inédite. Cette dernière s’est démocratisée auprès de nombreuses firmes. Concept innovateur et prometteur, le blended learning est également moins coûteuse par rapport aux autres types de formations classiques. On fait le point sur son fonctionnement et sur ses avantages.

Blended learning : de quoi s’agit-il ?

De ses origines anglaises, cette expression très en vogue signifie simplement « apprentissage mixte ». Autrement dit, il s’agit d’un mélange de formation en ligne et présentiel. Outre cette première approche, le blended learning fait également référence à l’emploi d’outils numériques coopératifs comme les blogs de discussions. Les visioconférences sont également très récurrentes lors de ces types de formations. Puisqu’il s’agit de formation mixte, les suivis sur terrain font partie intégrante du planning. Leur notoriété grandissante s’explique notamment par leurs francs succès comme le soulignent de nombreux professionnels.

Comparé aux méthodes traditionnelles, les résultats récoltés via le blended learning sont nettement plus satisfaisants. D’ailleurs, plusieurs études menées ont permis de mesurer l’efficacité de ce nouveau concept sur quelques volontaires. Tous les apprenants bénéficient davantage d’accompagnement. Ils progressent rapidement et profitent également de conseils à partir de la formation à distance. Les modules fournis sont personnalisables en fonction des besoins mais aussi en fonction des disponibilités des apprenants. Ils peuvent alors facilement évoluer à leur propre rythme avec la présence d’un suivi personnalisé pour les rassurer durant le processus.

Pourquoi opter pour le blended learning ?

Malgré la forte émancipation de l’e-learning depuis ces dernières années, cette méthode de formation moderne possède un certain nombre d’inconvénients. Le blended learning comble toutes les lacunes que l’e-learning peut avoir. Il s’agit ainsi d’une version améliorée qui comporte davantage de fonctionnalités et moins de contraintes. De plus en plus d’entreprises décident d’adopter ce concept. Ce dernier apporte à la fois de la performance mais également des bénéfices économiques. Il est désormais possible pour les professionnels d’alléger considérablement le budget alloué à la formation.

Le blend learning réduit presque de moitié les dépenses envisagées lors d’une journée de formation. De plus, il offre à la fois aux apprenants et aux formateurs de meilleures flexibilités. Les formations en ligne sans suivi sur terrain ne sont pas forcément adaptées à tous les types de profils. Tout le monde n’est pas autodidacte et certaines personnes ont besoin d’accompagnement pour accélérer la compréhension. D’ailleurs, sans un bon encadrement, les apprenants ont tendance à vaque à d’autres occupations.

En quoi une formation blended learning est-elle avantageuse ?

Une étude menée par le Wall Street Institute démontre qu’une formation e-learning seul n’est pas suffisamment efficace. C’est pour cela que la majorité des entreprises se tournent vers le blended learning. Cette méthode de formation est bénéfique à fois pour l’entreprise et pour l’apprenant. Grâce au blended learning, les apprenants bénéficient d’un esprit d’indépendance et d’autonomie. Ils peuvent suivre l’apprentissage de n’importe où. Il est également possible de l’intégrer facilement dans son planning. Quant aux entreprises, ces types de formations offrent à la fois fiabilité et économie significative.

Les managers de formations optimisent leurs temps. Les organisateurs peuvent optimiser la grille de gestion des formations et suivre la progression des apprenants. Le blended learning place les apprenants au centre du processus. Ils deviennent ainsi beaucoup plus motivés et confiants face à l’adversité. Levier d’innovation mais également de puissance collaborative, le blended learning augmente les performances des entreprises. Les organisateurs bénéficient de feedback et peuvent soutenir l’évolution des apprenants. Ces types de modules conjuguent à la fois les fonctionnalités des outils numériques et les avantages des formations présentielles.

Comment arriver à mettre en place une formation blended learning ?

Comme dans toute autre formation classique, l’objectif premier des modules de blended learning c’est de donner suite aux principaux besoins et aux attentes réels des apprenants. De cette manière, il est plus simple de stimuler leur niveau d’engagement face à la formation. Que ce soit dans la forme et dans le fond, les modules gagnent en pertinence. Les formateurs organisent souvent des jeux de simulation pour mettre les collaborateurs en condition réelle. Ils sont alors confrontés aux difficultés de l’apprentissage et sont invités à corriger les erreurs.

L’autre approche pédagogique consiste à instaurer un « escape game ». Ce jeu d’aventure en équipe sollicite les compétences individuelles au service du collectif. Des énigmes sont éparpillées dans les pièces et les joueurs doivent les déchiffrer pour espérer s’échapper. Les organisateurs rajoutent des éléments qui sont en lien étroit avec la formation. Ainsi, ces références aident les apprenants à se forger une meilleure idée des thèmes abordés. La gratification est l’élément central qui valorise le processus de formation.

Pourquoi le coaching en entreprise a-t-il autant de succès en France ?
En quoi consiste la pédagogie inversée ou « flipped classroom »?