En quoi consiste la pédagogie inversée ou « flipped classroom »?

Considérée comme une nouvelle approche pédagogique qui tient compte des besoins des étudiants, la classe inversée, ou flipped classroom en anglais, allie l’apprentissage en salle de classe et à la maison. Ce concept est d’ailleurs de plus en plus apprécié grâce aux impacts positifs qu’il apporte non seulement sur l’enseignement, mais également sur la satisfaction des élèves et étudiants. Mais qu’est-ce que la pédagogie inversée ? Et quels avantages propose-t-elle ?

Qu’est-ce que la pédagogie inversée ?

Si le flipped classroom est souvent utilisé dans l’enseignement supérieur, il peut cependant s’appliquer aux petites classes grâce à son efficacité. En réalité, la classe inversée est une forme d’éducation qui inverse la nature des activités pédagogiques pratiquées en classe et les devoirs réalisés à la maison en transférant l’apprentissage en dehors des établissements scolaires. Concrètement, les élèves doivent étudier leur cours à la maison (ou préparer leurs leçons en dehors de la salle de classe) afin que les séances prodiguées par l’enseignant soient plus concrètes et faciles à assimiler.

Contrairement à la méthode traditionnelle, cette approche permet aux étudiants de s’appuyer sur outils et supports supplémentaires (vidéos en ligne, gadgets technologiques…) pour approfondir leur connaissance. Ainsi, une fois en classe, ils pourront faire leurs devoirs et participer aux activités pédagogiques (débats, analyse, etc.). Les cours en salle seront donc destinées aux exercices d’applications et aux expériences de découvertes supervisés par l’apprenant. Dans ce cas, ce n’est plus l’enseignant qui apporte de nouvelles connaissances aux élèves. Son rôle consistera à aider l’étudiant à comprendre les notions de base puis à le suivre si besoin. En clair, l’enseignant sera plus un guide qu’un professeur.

Puisque les élèves sont déjà préparés pour les cours prodigués, l’enseignant pourra donc consacrer plus de temps à suivre chacun au cas par cas, permettant ainsi un apprentissage plus personnalisé.

Les principes de la classe inversée

L’approche traditionnelle d’enseignement se base sur des cours magistraux durant lesquels l’apprenant explique un sujet et les élèves écoutent. Par la suite viennent les devoirs à la maison qui permettent aux étudiants d’effectuer des exercices de pratique. Ce modèle a complètement été révolutionné par le flipped classroom puisqu’ici, les devoirs se font sous la surveillance de l’enseignant et les cours d’apprentissage se font à la maison.

Dans une classe inversée, l’élève apprend son cours chez lui en fonction de la méthode qu’il a choisie : lecture de manuel ou polycopies, visionnage de vidéos instructifs ou de podcasts, utilisation d’applis ou encore lecture des documents proposés par l’enseignant. Lors des séances en classe, l’étudiant devra appliquer les connaissances qu’il a acquises notamment en résolvant différents exercices. Dans ce cas, l’attention ne se concentre plus sur l’apprenant, mais porte plutôt sur les élèves qui auront l’occasion d’interagir ou de s’aider mutuellement. L’enseignant aura alors plus de temps pour suivre les étudiants en difficulté. Ce temps dégagé peut également permettre au prof d’élaborer des activités et des projets de groupe qui favoriseront l’apprentissage et la communication. Grâce à cet accompagnement, il sera plus facile pour chaque étudiant de se faire une idée plus concrète des connaissances travaillées.

Quels sont les impacts de la classe inversée ?

L’utilisation du flipped classroom dans le domaine de l’enseignement offre différents avantages aussi bien pour les apprenants que les élèves. Pour commencer, cette approche favorise plus la réussite scolaire puisque les étudiants sont plus impliqués dans leur apprentissage. Ils peuvent également suivre leur propre rythme ce qui évite les incompréhensions et les retards. Contrairement au concept de cours magistral, cette technique permet de rendre les élèves plus autonomes.

Dans la mesure où les élèves sont aussi plus satisfaits de leur condition de travail, son impact sera grandement visible sur l’absentéisme estudiantin. Ces derniers seront en effet plus motivés pour venir en classe puisqu’il s’agit d’une séance visant à améliorer leur compétence et connaissance.

Même si la classe inversée alourdit légèrement la charge de travail des étudiants, elle offre cependant une multitude de modalités d’apprentissage apportées par les nouvelles technologies ce qui facilite l’apprentissage de chacun.

Quelques recommandations avant de sauter le pas

Si le flipped classroom offre de nombreux avantages pour l’étudiant, il peut cependant comporter certaines contraintes liées aux outils de travail (les TIC principalement) et aux ressources de chacun. Pour que la méthode soit plus efficace, mieux vaut tenir compte des difficultés techniques relatives à l’utilisation des nouvelles technologies. Pour éviter les complications, l’idéal est de choisir un établissement qui propose une plateforme de diffusion adaptée aux besoins de la classe inversée.

Afin de suivre cette classe, l’élève devra également avoir un ordinateur et une connexion Internet sans quoi les séances d’apprentissage ne peuvent être réalisées correctement.

Lors des recherches à la maison, il devient souvent difficile de trouver des contenus en ligne de bonne qualité et cohérents ainsi, l’idéal serait d’étudier les ressources recommandées par l’enseignant. Il est à noter que même si l’impact de la classe inversée sur la réussite scolaire n’est pas encore clairement démontré, elle permet néanmoins aux élèves d’apprendre selon leur propre rythme ce qui représente un avantage considérable pour les étudiants en difficultés ou en situation de handicap.

Pourquoi le coaching en entreprise a-t-il autant de succès en France ?
Zoom sur le Peer-to-peer learning : l’apprentissage par les pairs