Apprentissage et alternance : définitions et différences ?

Récemment, la formation en apprentissage devient de plus en plus distinguée. Une formation de plus en plus sollicitée assurant un meilleur avenir professionnel. En effet, le fait de recruter un alternant est une occasion d’obtenir une présence neuve. Une méthode permettant de former un potentiel collaborateur et de transmettre les valeurs d’une entreprise. Découvrez les véritables significations ainsi que les spécificités de l’apprentissage et alternance. Comprenez également les différences qui existent entre les deux.

L’apprentissage : c’est quoi au juste ?

L’apprentissage se définit comme étant une acquisition de connaissances et de compétences professionnelles. Elle se démarque par l’existence des essais, des présentations et des imitations de la réalité en entreprise. L’apprentissage est donc très différent de l’enseignement général. Elle se focalise essentiellement dans la répétition d’un processus observé. Il s’agit ainsi d’une formation qui demande du temps, de l’espace, mais aussi de ressources suffisantes. Un apprenti qui désire suivre une formation en apprentissage doit être habile et polyvalent. On peut distinguer plusieurs types d’apprentissages. Il y a donc l’apprentissage réceptif où la personne comprenne et ne fait que reproduire le contenu. L’apprentissage par la découverte et l’apprentissage répétitif. Dans ce dernier type, les contenus sont mémorisés, mais non compris. Ils ne sont pas non plus mis en rapport avec des connaissances antérieures. À part cela, il existe l’apprentissage significatif où la personne met ses connaissances en cohérence avec de nouvelles acquisitions. L’apprentissage a ainsi pour but de former les jeunes de 16 à 25 ans en vue d’obtenir une qualification professionnelle. Elle se divise en formation théorique et pratique et est sanctionnée par un diplôme.

Connaître ce qu’est l’alternance

Quant à l’alternance, c’est une formation fondée sur une phase théorique dans un établissement spécialisé et une phase pratique en entreprise. Elle vise donc à alterner ces deux périodes de manière régulière. Une formation en alternance permet de se former à un métier puis d’intégrer dans le monde du travail. Elle s’effectue essentiellement sous statut scolaire et se déroule sous forme de stage en milieu professionnel. Le candidat concerné est alors un élève ou un étudiant. Pourtant, elle peut aussi se réaliser sous statut salarié. La personne en question signe alors un contrat d’apprentissage et un contrat de professionnalisation. La formation en alternance peut se faire en formation initiale ou en formation continue. La première est dédiée aux étudiants qui souhaitent apprendre les bases du monde professionnel. Elle fournit donc les savoir-faire nécessaires pour exercer un premier métier. Tandis que la seconde est faite pour les personnes très intégrées dans le monde de l’emploi. Elle aide à acquérir de nouvelles compétences liées avec leur poste. Cette formation se déroule souvent en dehors des heures de travail ou durant le week-end. Dans ce cas, apprentissage et alternance sont très différents.

Zoom sur le contrat d’apprentissage

Pour une formation initiale en alternance, le candidat signe un contrat d’apprentissage avec le centre de formation et l’organisme où il travaille. Le contrat d’apprentissage qui se destine essentiellement aux jeunes de 16 à 30 ans. Certes, des exceptions existent dans ce cas, surtout pour les handicapés et les créateurs d’entreprise. Les moins de 15 ans sont inclus s’ils ont fini le collège. En alternance, tous les diplômes professionnels et technologiques de l’enseignement supérieur sont proposés. Les alternants en apprentissage peuvent intégrer des sociétés diverses. On peut mentionner les sociétés du secteur commercial, de l’industrie, de l’agriculteur et de l’artisanat. Il y a aussi les employeurs des professions libérales et des entreprises publiques. La durée de la formation dépend du diplôme préparé. Cela peut être un diplôme professionnel, à titre d’ingénieur, etc. Il est quand même à noter que l’apprenant perçoit un salaire dans un contrat d’apprentissage. Le pourcentage touché varie suivant l’âge et l’année de formation.

Concernant le contrat de professionnalisation

Enfin, le contrat de professionnalisation concerne la formation continue. En effet, ce type de contrat concerne notamment les jeunes de 16 à 25 ans et les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Les bénéficiaires de primes sont aussi touchés par ce type de contrat. Il permet d’obtenir un certificat de qualification professionnelle, un diplôme ou un titre. Pour ce faire, le candidat peut se tourner vers les employeurs asservis au financement de la formation professionnelle continue. Par contre, il faut savoir que les collectivités territoriales et l’État ne peuvent conclure ce contrat. Cela concerne également les établissements publics administratifs. La durée de la formation en alternance en continu ressemble à celle de l’apprentissage. En effet, elle change selon la qualification et le titre visés. Le titulaire d’un contrat de professionnalisme est un salarié à part entière dans ce cas. Un employé qui évolue sous tutelle d’un autre salarié. C’est ce qui fait la distinction entre apprentissage et alternance. Concernant le salaire, celui d’une personne en contrat de professionnalisation est plus élevé que celui en contrat d’apprentissage.

Etre apprenti et profiter d’une expérience professionnelle à l’étranger, c’est possible !
Côté employeur : quels avantages dans le recrutement d’un apprenti ?