Mobile learning et nuggets learning : ces nouvelles applis mobiles de l’apprentissage !

Passer par un processus d’apprentissage s’avère être incontournable pour acquérir de solides compétences dans sa filière. Pour aider les impétrants à élargir leurs compétences en surpassant certaines contraintes, les inventeurs ont lancé le concept de mobile learning. Celui-ci autorise les étudiants à bénéficier de cours à tout moment et n’importe où, depuis leurs appareils mobiles.

Le mobile learning, qu’est-ce que c’est exactement ?

Combinant formation et technologie, le mobile learning consiste à se former depuis son appareil mobile en temps et en lieu voulus. Le concept permet au candidat d’évoluer suivant son propre rythme. Selon le cas, les cours peuvent prendre plusieurs formes (textes, messages, images, vidéos, jeux…).

Afin de favoriser la protection d’informations, le mobile learning utilise la gamification et le microlearning. Il s’appuie sur quatre piliers, dont l’attention. Celle-ci permet de cibler les données et de moduler l’activité cérébrale. Restant cependant sélective, elle favorise l’apprentissage. Il convient alors de créer des matériaux attrayants permettant de ne pas distraire de la mission principale. L’engagement actif est le second pilier du mobile learning. Contrairement à un apprenant passif, un candidat motivé par un intérêt dans l’action sollicitée réussit son cursus. Émanant de l’individu même, l’engagement nait progressivement lorsque l’apprenant aime son activité. La technique est alternée par des modules pédagogiques et d’apprentissage, ce qui renforce les connaissances tout en garantissant une transmission de compétences optimisée. Parmi les autres influenceurs figure le retour d’information. Très efficace, celui-ci se montre constructif s’il est immédiat. Pour prétendre à une action corrective efficiente, il faut prévoir un retour rapide sur l’action en cours de déroulement. Le dernier pilier du mobile learning est la consolidation. Considérée comme un point culminant de l’apprentissage, celle-ci est garant de l’automatisation des connaissances.

Le digital learning et l’e-learning

Étant en perpétuelle évolution, le domaine de la formation a rencontré de nouvelles inventions, dont le digital learning. Combiné avec plusieurs visions de l’apprentissage, ce dernier s’appuie sur les outils du numérique. Ceux-ci rendent un grand service aux apprenants en les aidant à atteindre leurs objectifs. Facilitant le recueil de savoirs, une formation digital learning répond aux attentes des candidats.

L’application de la méthodologie peut se présenter sous trois façons : en complément à un autre module de formation en présentiel, en remplacement de formation existante ou comme support à une formation en salle. Proposant un réel dynamisme dans l’apprentissage, les formations associant le digital learning à leur programme sont évolutives. Cela découle, en grande partie, de la logique participative qui favorise l’écoute des apprenants.

Le mobile learning présente de nombreux atouts. Se présentant sous un format de storytelling, il a l’avantage d’être court. La technique permet à l’apprenant d’avoir une vision plus élargie du module et une approche de ce qu’il va assimiler. Le côté digital du concept rend la méthode accessible à tout moment. Mobilité, rapidité, innovation et learner-centric, tels sont les mots d’ordre combinés avec le mobile learning. Ce dernier doit attribuer de la valeur à sa notoriété. Étant portatif, ce mode de formation s’adapte idéalement à la spontanéité sollicitée par le micro apprentissage.

Un moyen efficace pour former les collaborateurs

Favorisant le développement de compétences, la numérisation de l’activité professionnelle via le mobile learning accélère les parcs de Smartphones en entreprise. On note, par exemple, le cas des forces de vente, des employés nomades et des managers. La pratique s’est surtout répandue avec l’utilisation professionnelle des appareils mobiles privés. Notez que le recours aux Smartphones dépasse largement celui du PC portable. Des études démontrent que les Français passent plus de deux heures par jour sur leur Smartphone. Le domaine de la formation est autant touché par cette tendance. Près de 96 % des décideurs considèrent le digital learning comme un important levier de formation. Rencontrant un développement exponentiel aux yeux des leaders de d’industrie, le mobile learning a connu une adoption presque généralisée. Il est même devenu populaire dans plusieurs services de l’entreprise. Les nouvelles générations sont les principaux utilisateurs de Smartphone. Ciblant le développement de compétences, ils préfèrent les applications mobiles aux logiciels fonctionnant sur ordinateur. La transition vers un mode de formation innovant garantit tout de même une bonne continuité de la qualité d’apprentissage en entreprise.

Le mobile learning à l’ère moderne

Apprendre avec le jeu mobile est devenu une évidence pour beaucoup de personnes. Le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19 a autant amplifié le recours à cette solution. Intégrant progressivement le système éducatif, celle-ci ne peut se séparer de la digitalisation de l’apprentissage. Certains sites recensent une longue liste d’applis gamifiées et ludiques. Autant dire que le concept ne cesse de séduire de nouveaux apprenants. L’application mobile learning de langues Duolingo, par exemple, a été téléchargée des millions de fois en juillet 2019. Même moins appliquée en entreprise, la gamification de la formation déclenche progressivement l’apprentissage en réclamant une réelle participation des candidats.

Pourquoi le coaching en entreprise a-t-il autant de succès en France ?
En quoi consiste la pédagogie inversée ou « flipped classroom »?