Etre apprenti et profiter d’une expérience professionnelle à l’étranger, c’est possible !

Bien que cela semble moins courant, bénéficier d’une expérience professionnelle à l’étranger en étant apprenti est tout à fait possible. On parle principalement de la mobilité internationale des apprentis. C’est un type de séjour ayant le vent en poupe de nos jours. Pour profiter d’une telle occasion, plusieurs solutions sont envisageables. Comprenez le déroulement et les avantages de la mobilité internationale par la suite.

La mobilité internationale, est-ce possible pour les apprentis ?

Vous rêvez de partir à l’étranger alors que vous êtes encore en apprentissage ? Ne vous en faites pas. Il est totalement possible d’aller à l’étranger à l’aide de la mobilité internationale. Cette dernière est faisable dans le cadre de l’apprentissage des alternants. Actuellement, partir à l’étranger en étant apprenti est entièrement réalisable. Sachez que la mobilité internationale est une occasion de profiter d’une expérience d’apprentissage à l’étranger. C’est un composant clé de la réforme de l’apprentissage en France. Elle permet une grande liberté aux apprentis de choisir leur avenir professionnel. Le but de la mobilité internationale ou européenne est assez simple. C’est d’encourager les apprentis à profiter des expériences professionnelles à l’étranger. Cela se passe comme celles des étudiants en formation continue.

Les différentes solutions possibles

On peut noter la mobilité individuelle et la mobilité collective. En revanche, la mobilité individuelle vous donne la tâche de faire vous-même vos démarches pour dénicher un stage. La recherche de votre lieu de stage revient à vous-même aussi. Il s’agit d’une formation obligatoire à l’étranger. Pour ce faire, vous serez quand même assisté par votre établissement de formation. Puis, il est possible de jouir d’un appui financier de la part de ce dernier. Cette formation obligatoire est plus fréquente dans les formations en BTS ou en Licence Commerce international. Il en est de même pour le cas d’un diplôme d’ingénieur spécialité mécanique et automatique. Pour la mobilité individuelle, le stage peut être proposé par le centre de formation même. Dans ce cas, il doit se dérouler dans une entreprise sise dans les pays membres de l’Union européenne. Cela peut également être envisageable en Islande, en Turquie et en Norvège. Ainsi, si tel est le cas, le séjour dure quelques semaines à quelques mois. La mobilité individuelle est accessible à des apprentis suivant des formations dans de domaines variés. Certains centres de formation des apprentis proposent aussi des séjours collectifs à l’étranger. Une autre solution de profiter d’une expérience d’apprentissage à l’étranger. Pour cette option, les élèves de la même classe partent en même temps. Ils sont généralement accompagnés de leur formateur. L’objectif étant de découvrir l’activité professionnelle dans un autre pays. Ce séjour permet de connaître d’autres cultures étrangères. Contrairement à la mobilité individuelle, ce séjour en groupe est financé par l’établissement de formation. Ce dernier assure toutes les préparations et établit le programme à faire durant le déplacement.

Comment bénéficier d’une telle opportunité ?

Pour profiter du dispositif de mobilité internationale, les apprentis doivent suivre des étapes précises. En effet, il s’avère fondamental de contacter le référent en mobilité du centre de formation des apprentis. Une fois que c’est fait, vous devez signer une convention de stage avec l’entreprise partenaire. Il s’agit ici d’une société située dans un pays étranger. Si cette dernière se trouve hors de l’Union européenne, une condition s’impose. C’est de détenir une carte européenne d’assurance malade. Il est de même possible d’aviser avec votre caisse dans un tel cas. Pour un séjour tranquille, étudiez les aides à la mobilité internationale avec votre référent. Ce dernier peut être le centre de formation même, la région, etc. Quoi qu’il en soit, sachez que le déroulement d’une mobilité internationale peut varier beaucoup. Cela dépend essentiellement de la situation de l’alternant. Il s’agit de son niveau d’étude, de son domaine d’activité ou de l’organisation de son centre de formation. Dans le cas d’une mobilité individuelle, vous participez intensément à la préparation du stage.

L’avantage de profiter d’une expérience professionnelle à l’étranger

Partir à l’étranger en étant apprenti permet de profiter d’une expérience professionnelle enrichissante. Certes, cette opportunité est ouverte à tous les apprentis, quel que soit le secteur d’activité. Lors de votre formation, saisir une telle occasion est donc une excellente idée. Ainsi, durant le séjour, vous découvrez une autre culture, un patrimoine typique et une langue différente. Une véritable connaissance qui impacte votre personnalité et votre avenir dans le travail. Puis, elle permet de connaître un peu plus que le monde de l’entreprise d’un point de vue international. Vous maîtrisez ainsi d’autres techniques et procédés professionnels d’autres pays étrangers. Certes, vous effectuez un apprentissage dans ce domaine. Vous serez au courant de nouveaux outils afin d’optimiser votre savoir-faire. Vous serez enfin en contact avec d’autres professionnels de votre secteur. Ce sont bien évidemment des professionnels provenant de pays différent que la vôtre avec des cultures particulières. Pour acquérir une expérience supplémentaire donc, la mobilité internationale est idéale. Elle garantit une meilleure immersion dans un nouvel environnement de travail.

Côté employeur : quels avantages dans le recrutement d’un apprenti ?
Trouver un maître d’apprentissage et une entreprise : quelques conseils