Dans quel domaine s’orienter pour devenir artisan ?

Trouver sa voie dans la vie est le but de chaque personne. Au-delà des métiers classiques, devenir artisan peut également être intéressant suivant vos facultés et vos objectifs personnels. Les artisans professionnels sont par ailleurs très utiles dans la vie de tous les jours. Ce type de travail a été assez inconnue du grand public depuis longtemps. Découvrir les indispensables pour devenir un artisan est de ce fait indispensable.

Avoir les qualifications indispensables

Cordonnier, serrurier ou encore maçon sont les métiers qui viennent tout de suite à l’esprit d’une personne lorsque vous leur annoncez que vous êtes artisan. Cependant, 250 métiers peuvent être inclus parmi les métiers de l’artisanat en ce moment. Afin de devenir artisan-professionnel, plusieurs étapes doivent être suivies. Parmi les plus importantes, vous devez absolument acquérir les qualifications nécessaires. En ce moment, diverses alternatives s’offrent à vous. Le premier concerne notamment les formations dans les centres locaux. Des écoles pour devenir coiffeur, peintre ou également chauffagiste peuvent en effet être trouvées dans la plupart des grandes villes de la planète. Une autre alternative consiste à suivre une formation en ligne. Cette dernière est idéale pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps. Un diplôme ou encore une certification sera dans tous les cas délivré à la fin de votre formation. Assurez-vous dans tous les cas que les certifications délivrées par l’établissement que vous avez choisi soient reconnues par la fonction publique. Dans ce contexte, décrocher votre Certificat d’aptitude professionnelle ou encore votre Brevet d’études professionnelles est toujours indispensable pour devenir artisan.

Être inscrit en tant qu’artisan professionnel

Afin d’assurer une qualité de service identique, avoir des compétences est indispensable. Avant de pouvoir pratiquer ce genre de métier, vous devez cependant être inscrit en tant qu’artisan professionnel en la matière. La première étape dans ce contexte est de vous immatriculer. Ce dernier se fait au niveau du centre de formalité des entreprises ou encore CFE. Plus précisément, vous devez vous rendre dans les bureaux de la chambre des métiers et de l’artisanat auquel vous dépendez. Vous avez pour cela plusieurs alternatives. Le premier consiste à vous inscrire depuis le service guichet entreprise. Ce dernier transmettra par la suite votre demande à la CFE. Dans le même ordre, un artisan peut également envoyer sa demande par le biais d’un correspondant ou encore venir directement sur place. Quelques jours seront cependant nécessaires pour recevoir votre numéro SIREN ainsi que votre code APE délivré par l’INSEE. Être immatriculé est très important pour pouvoir exercer légalement. Vous devez de ce fait envoyer votre demande à la CFE au moins un mois avant le début de votre activité en tant qu’artisan. Après la déposition de votre demande, un récépissé qui atteste que vous êtes en attente d’immatriculation vous sera délivré. Ce dernier sera indispensable afin de faciliter les démarches que vous devrez entreprendre auprès d’autres bureaux. Sachez également qu’un artisan peut avoir des employés qui travaillent pour lui.

Faire un stage avant de commencer votre activité

Vous lancer sans connaitre tous les subterfuges de votre métier d’artisan est irresponsable. C’est pour cela que passer un stage de préparation avant l’installation est toujours indispensable. Cette dernière est par ailleurs obligatoire en ce moment. 30 heures seront dans ce contexte nécessaire pour valider le stage préparé par la chambre des métiers. Plusieurs thématiques seront abordées dans ce contexte. Parmi eux, vous trouverez les obligations comptables, le domaine juridique ou encore la fiscalité. Un stage de ce genre vous apprendra par ailleurs à résoudre les problèmes que vous pourriez rencontrer en tant qu’artisan professionnel. Pensez dans tous les cas à tisser des relations avec d’autres personnes qui travaillent dans le même domaine que vous.

Choisir une assurance et une banque adaptées à vos besoins

Souscrire une assurance en tant qu’entrepreneur est toujours obligatoire pour les métiers de l’artisanat. Parmi les plus importants, l’assurance responsabilité civile et l’assurance décennale peuvent être citées. Dépendamment de votre activité, vous devrez également assurer les voitures que votre entreprise utilisera. Dans le même contexte, si vous avez des employés, souscrire diverses assurances sera obligatoire. La mutuelle santé figure dans cet ordre parmi les plus indispensables. Chaque artisan devra également souscrire une multirisque professionnelle. Cela couvrira les locaux ainsi que les matériels utilisés par votre entreprise. Cette dernière est particulièrement utile en cas d’incidents graves.

Toujours dans le même contexte, vous devez également ouvrir un compte bancaire spécifique pour votre entreprise. Dans certains cas, faire un prêt bancaire est nécessaire afin de commencer votre activité. Pensez de ce fait à comparer un à un les offres que proposent les banques dans votre région. En ce moment, utiliser un simulateur de prêts en ligne peut également être une très bonne initiative. Cet outil gratuit vous permettra de trouver la banque qui correspond le plus à vos besoins en tant que professionnel qui œuvre dans les métiers de l’artisanat.

Comment devenir auto-entrepreneur ?
Pourquoi le coaching en entreprise a-t-il autant de succès en France ?