Quelle formation suivre pour faire carrière en cuisine ?

carrière en cuisine

La gastronomie offre aujourd’hui une grande opportunité de carrière puisque dans ce domaine, le chômage n’existe pas de plus, ce secteur recrute toujours que ce soit un jeune diplômé ou un cuisinier avec peu d’expérience. Quels sont donc les éléments à connaitre pour engager une carrière en cuisine ?

Pourquoi travailler dans la gastronomie ?

En ces temps où les offres d’emploi sont réduites et le chômage frappe les jeunes de plein fouet, il devient indispensable de chercher un métier stable. Si les grands secteurs comme la communication sont déjà sur bouquet, la cuisine offre une grande opportunité pour les jeunes diplômés ayant peu d’expérience, mais souhaitant une évolution rapide. En effet, la plupart des candidats sont les jeunes sans beaucoup d’expérience en cuisine, mais qui commencent en bas de l’échelle en étant plongeur ou commis de cuisine avec leur veste de cuisine, puis gravit les échelles progressivement. Plus l’évolution du candidat sera rapide et plus sa montée dans la hiérarchie le sera également. L’idéal est donc de suivre une formation de cuisinier avant de débuter.

Les formations de base

Pour accéder au statut de chef cuisinier, le jeune diplômé devra commencer par suivre une formation de cuisinier puis acquérir des années d’expérience dans le domaine. En fonction de sa formation et de son évolution, il pourra voir sa carrière décoller rapidement. Nombreux sont les diplômes permettant d’accéder à cette carrière. Tout d’abord le CAP cuisine, accessible aux étudiants de niveau 3e. Il permet d’atterrir à la fonction de base qui est commis de cuisine. Le Bac pro restauration, complété d’une option organisation et production culinaire pour les élèves de seconde permet d’obtenir un poste de premier commis ou second de cuisine. Pour plus de formations professionnelles, visitez le site www.formation-horizon.fr.

Quelles sont les formations professionnalisantes ?

Le Bac techno hôtellerie lui est peu professionnalisant, mais en l’obtenant cependant, le candidat pourra poursuivre son apprentissage et acquérir un BTS dans le secteur de l’hôtellerie. Le jeune diplômé pourra par la suite approfondir sa formation de cuisinier en continuant son cursus en BTS hôtellerie option arts de la table et du service. Cette formation est accessible aux étudiants titulaires d’un Bac techno hôtellerie. Pour finir, le Bac pro restauration mène au même poste que le BTS hôtellerie, ceci étant il propose une formation plus centrée sur la gestion. Cette dernière certification est d’ailleurs la plus recommandée dans la mesure où elle permet une évolution plus rapide dans la carrière d’un cuisinier.